En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux et d'établir des statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus et paramétrer vos choix, cliquez-ici.
Accepter

NotreMAGAZINE

De vous à nous. Retrouvez les dernières interviews de nos experts, nos évènements marquants, nos points de vue et toutes nos nouveautés.

Syco Minute(s) : Embellie économique, résultats solides des entreprises au troisième trimestre, statu quo sur les taux directeurs

Nos Publications

Les marchés ont poursuivi leur progression durant le mois d'octobre, dopés par des résultats d'entreprises, pour l'instant, satisfaisants pour ce troisième trimestre. Et ce, malgré des risques politiques persistants. Notre gérant Arnaud d'Aligny détaille l'actualité des marchés.

Syco Minute

Comme le mois dernier, les marchés actions sont restés insensibles aux risques politiques des deux côtés de l’Atlantique. Ni la destitution, par le gouvernement espagnol, des dirigeants de la Catalogne suite à leur proclamation d’indépendance de la région, ni les référendums en Lombardie et en Vénétie en faveur d’un renforcement de leur régime d’autonomie, ni l’inculpation de trois ex-conseillers de Donald Trump dans l’enquête sur l’ingérence de la Russie dans la campagne électorale de 2016 n’auront empêché les marchés de poursuivre leur progression. L’Euro Stoxx TR affiche une hausse de +2.3% sur le mois d’octobre, après une progression de +4.5% en septembre, soutenu par les bonnes statistiques économiques, les solides résultats des entreprises et l’affaiblissement de l’euro suite aux annonces de la BCE.

L’embellie économique se confirme, et ce, de manière synchronisée dans les différentes régions du monde

L’embellie économique se confirme, et ce, de manière synchronisée dans les différentes régions du monde : les indices PMI sont toujours largement supérieurs à 50 aux Etats-Unis comme en Europe (l’indicateur demeure à ses plus hauts niveaux depuis 2011 en zone euro, en dépit d’un léger repli en octobre). Les investisseurs ont également salué l’adoption par le Sénat et la Chambre des Représentants américains d’une résolution budgétaire qui pourrait permettre d’accélérer et de faciliter le vote de la réforme fiscale tant attendue et le relèvement du plafond du déficit public de 1 500 milliards de dollars sur les 10 prochaines années. Enfin, ils ont apprécié la continuité et la visibilité sur la croissance chinoise apportée par le 19ème congrès du Parti Communiste Chinois et la confirmation de Xi Jinping à la tête du parti jusqu’en 2022.

A mi-saison, les publications de résultats pour le troisième trimestre se révèlent robustes et supérieures aux attentes pour la majorité des sociétés européennes, avec des profits en progression de +12% par rapport à l’an dernier. La moyenne des surprises est néanmoins plus modeste que lors des deux saisons précédentes (+0.3% au T3 vs +1.8% au T2 et +10% au T1 2017), tout comme les croissances de BPA (+12% vs +13% et +23%). La volatilité des indices boursiers est restée très faible et a même atteint, aux Etats-Unis comme en Europe, ses plus bas historiques à la fin du mois d’octobre. Néanmoins, les dispersions de performance entre secteurs et entre valeurs au sein d’un même secteur ont été élevées avec des mouvements très marqués sur certains titres (les variations de plus de 10% à la hausse ou à la baisse sur une seule journée ont été fréquentes en octobre, notamment en réaction aux annonces de résultats de certaines sociétés).

L’euro a reculé de 1.4% face au dollar en octobre suite au discours accommodant de Mario Draghi. Le président de la BCE a annoncé, comme prévu, un statu quo sur les taux directeurs et une réduction du montant des achats d’actifs de la banque centrale (30 milliards vs 60 milliards d’euros mensuels). Ces rachats seront néanmoins prolongés de 9 mois (jusqu’en septembre 2018), voire au-delà « si les perspectives devenaient moins favorables », ce qui a rassuré les investisseurs. Tout comme la désignation par Donald Trump de Jerome Powell comme successeur de Janet Yellen à la tête de la Fed en février prochain puisqu’il apparait comme garant de la continuité de la politique monétaire américaine.

Retrouvez nos reportings ainsi que les analyses de nos gérants :
Cliquez sur ce lien pour accéder aux reportings CGPI.
Cliquez sur ce lien pour accéder aux reportings Institutionnels.

Pour plus d'analyses et d'actualités, suivez Sycomore AM sur Twitter et LinkedIn.

Les opinions et estimations données constituent notre jugement et sont susceptibles de changer sans préavis, de même que les assertions quant aux tendances des marchés financiers, qui sont fondées sur les conditions actuelles de ces marchés. Nous pensons que l'information fournie dans ces pages est fiable, mais elle ne doit pas être considérée comme exhaustive. Ces données, graphiques ou extraits ont été calculés ou effectués sur la base d'informations publiques que nous estimons fiables mais qui toutefois n'ont pas fait l'objet d'une vérification indépendante de notre part.

Nos Publications

Impact environnemental : un nouvel indicateur pour les investisseurs

31.10.2017
Développé par Sycomore AM, l'indicateur NEC (Net Environmental Contribution) mesure, activité par activité, la contribution à la transition énergétique et écologique, ainsi que l'alignement avec les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique. Grâce à un partenariat avec BNP...Lire

Nos Nouveautés

Jessica Poon & Brice Prunas renforcent l’équipe de gestion de Sycomore AM

19.10.2017
Sycomore AM accompagne son développement en recrutant deux analystes globaux spécialisés dans l’analyse fondamentale de sociétés internationales. L’équipe de gestion élargit ainsi son périmètre de recherche afin d’être à même de saisir de nouvelles opportunités d’investissement.Lire
Chargement

Chargement en cours. Veuillez patienter ...