En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux et d'établir des statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus et paramétrer vos choix, cliquez-ici.
Accepter

NotreMAGAZINE

De vous à nous. Retrouvez les dernières interviews de nos experts, nos évènements marquants, nos points de vue et toutes nos nouveautés.

Sycominute(s) : Février 2019

Nos Nouveautés

Après une fin d'année mouvementée, le mois de janvier 2019 a été marqué par un rebond significatif pour les marchés actions. Notamment grâce aux discours rassurants des banquiers centraux, un possible plan de relance chinois ainsi qu'une moindre probabilité d’un hard Brexit. Cependant, un ralentissement économique est bien à l'œuvre et les entreprises anticipent des résultats en baisse pour 2019.

Syco Minute

Après une baisse, sans doute exagérée, et un pic extrême d’aversion pour le risque fin 2018, les marchés actions ont nettement rebondi en janvier (+6.3% pour l’Euro Stoxx TR).

Les investisseurs ont tout d’abord été soulagés par les discours plus accommodants des banques centrales au sujet de leurs politiques de normalisation monétaire. Les craintes quant au cycle de croissance forcent les banquiers centraux à continuer d’ajuster leur communication dans un sens toujours plus prudent, ce qui limite la hausse des taux souverains (voire les fait baisser). Tant qu’ils ne disposeront pas de gages robustes sur une amélioration de l’environnement économique et financier, ils ne pourront pas reprendre le chemin du retrait de leur politique monétaire encore accommodante (pourtant engagé l’année dernière). Une phase de transition s’ouvre donc qui devrait durer au moins plusieurs mois, le temps que l’inflation reparte aux Etats-Unis (alimentée par les hausses de salaires) et que la croissance puisse idéalement se stabiliser en Europe. Les discussions politiques et commerciales continuent également de pénaliser la visibilité pour les banques centrales.

Les négociations commerciales en cours entre les Etats-Unis et la Chine ont également rassuré les investisseurs qui ont estimé que l’impact négatif de la guerre commerciale pourrait être au moins en partie compensé par un potentiel plan de relance chinois et qui ont salué les discussions en cours.

Enfin, les investisseurs semblent considérer que l’hypothèse d’un « hard Brexit » est désormais moins probable.

Les chiffres économiques confirment le ralentissement, le plus fort depuis 2011

Dans ce contexte, les secteurs et valeurs qui avaient particulièrement souffert l’an dernier affichent souvent des rebonds marqués : la technologie (+7.7%, notamment grâce aux semi-conducteurs), la distribution (+8.0%), l’industrie (+7.5%) et l’automobile (+11.6%). En revanche, les secteurs et valeurs plus défensifs sous-performent sensiblement : télécommunications (-2.0%) et santé (+2.9%).

Environ 15% des valeurs - et 20% de la capitalisation boursière du Stoxx - ont publié leurs résultats du 4ème trimestre 2018. La surprise moyenne est de 2.6%, ce qui est en ligne avec la moyenne historique. 60% des entreprises ont publié en ligne avec les attentes. Malgré cette dynamique, les entreprises ayant publié subissent majoritairement des révisions baissières de leurs perspectives de résultats 2019. Le mouvement de révision baissière devrait continuer : en effet, les chiffres économiques confirment le ralentissement (le plus fort depuis 2011), la solution reste à trouver sur le Brexit et la guerre commerciale US/Chine a des implications beaucoup plus long-terme, ce qui ne laisse pas présager une solution définitive à court terme. Enfin, les incertitudes politiques en Europe (Italie, gilets jaunes, élections européennes, etc.) ne semblent pas non plus devoir se dissiper à court terme.

Les opinions et estimations données constituent notre jugement et sont susceptibles de changer sans préavis, de même que les assertions quant aux tendances des marchés financiers, qui sont fondées sur les conditions actuelles de ces marchés. Nous pensons que l'information fournie dans ces pages est fiable, mais elle ne doit pas être considérée comme exhaustive. Ces données, graphiques ou extraits ont été calculés ou effectués sur la base d'informations publiques que nous estimons fiables mais qui toutefois n'ont pas fait l'objet d'une vérification indépendante de notre part. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Nos Experts

Bilan en décembre 2018 et panorama 2019 sur BFM Business

27.12.2018
Nervosité des investisseurs, incertitudes politiques, liquidités disponibles sur les marchés, changement d'environnement économique... Retrouvez les explications de notre gérant Stanislas de Bailliencourt sur ces paramètres dans le face à face de l'émission Intégrale Placements,...Lire
Chargement

Chargement en cours. Veuillez patienter ...